Qu'est-ce que le levier financier ?

ligne d'horizon repère

Les entreprises, quelle que soit leur taille et leur secteur d'activité, doivent disposer d'un tableau de bord afin de permettre à leurs dirigeants de prendre les décisions en ce qui concerne leur fonctionnement, leur investissement, leur vision pour le futur, etc. Et grâce à l'appui de cabinet spécialisés comme Vernes & Associés SA, elles peuvent prendre en main toutes les informations utiles pour mieux se développer et éviter la faillite dans le futur.

Il faut savoir que le holding Vernes & Associés SA est présidé par Cyrille Vernes (découvrez son site officiel ici : http://www.cyrille-vernes.com/). Ce dernier a déjà travaillé dans une des plus grandes banques américaines et également en Suisse, ce qui lui permet de connaître parfaitement les attentes d'une clientèle internationale.

Comprendre ce qu'est un levier financier

Comme chacun le sait, un levier est un instrument qui peut aider à soulever un poids important. Dans la continuité, le levier financier ou « leverage » en anglais est donc destiné à évaluer la capacité d'une entreprise à rembourser sa dette. En d'autres termes, cet agrégat économique permet aux spécialistes de déterminer l'importance de la dette d'une compagnie donnée par rapport à ses capitaux propres. Ce qui fait qu'il joue un rôle de levier sur la rentabilité de cette dernière.

Il faut savoir qu'il est courant pour les entreprises de recourir à des emprunts, et ce, pour leur fonctionnement ou encore pour financer leurs besoins d'investissements. Cependant, si le poids de ces prêts est trop important, cela risque de mettre à mal leur équilibre financier et peut même conduire jusqu'à la faillite si des mesures strictes ne sont pas prises dans l'immédiat.

Comment se calcule le levier financier ?

D'après les experts en analyse financière Cyrille Vernes,le président du holding Vernes & Associés, le levier financier est le rapport entre la dette nette d'une entreprise et ses capitaux propres. Plus précisément, c'est le rapport entre l'endettement net sur l'EBITDA (Earning Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization). Cette dernière valeur peut être assimilée en comptabilité française à l'Excédent brut d'exploitation (EBE).

Il est donc très utile de calculer d'abord le levier financier d'une entreprise avant de se lancer dans un emprunt. Pour avoir une idée plus précise de cet agrégat, il est intéressant de prendre un exemple. Ainsi, si la rentabilité de votre société tourne autour de 18 %, il est possible de contracter un prêt à un taux d'intérêt de 8 % ou de 10 %. Par contre, si ce dernier taux est de 20 % ou de 22 %, un endettement supplémentaire aura des conséquences catastrophiques pour votre entreprise

.

C'est ce que les experts appellent l'effet de levier financier qui est capable d'amplifier un risque financier comme un crédit dans le bon ou le mauvais sens. Il est donc très important de faire une analyse de cet agrégat avant d'emprunter la moindre somme. Car pour économiser son capital qui est généralement limité, les entreprises doivent la plupart du temps recourir aux prêts. Mais il faut donc veiller à ce que la rentabilité de l'investissement effectué soit toujours supérieure au coût de son financement.

Dans le cas contraire, ce surplus de dettes va entraîner un effet de levier négatif et conduire l'entreprise vers de grandes difficultés, ou même la mettre en faillite.

Les Sujets